Torres del Paine : Part I

Nous venons de passer un mois incroyable dans les montagnes du célèbre parc du Torres del Paine au Chili. Un mois sans contact avec le monde « civilisé ». Juste nous et la férocité patagonienne !

Notre objectif : libérer le Cerro Catedral, une face de presque 1000m.

Voici le récit de cette aventure.

I. Préparations

Après El Chalten nous avons pris deux bus jusque Puerto Natales, au Chili. C’est une toute petite ville (8000 hab) tout près de la frontière.map

Nous y avons fait les courses de nourriture nécessaires pour un mois d’autonomie :

il nous fallait des aliments qui se cuisinent facilement, qui soient énergétiques et délicieux !

La purée et la polenta agrémentées de fromage et de saucisson rythmerons nos vies pendant un mois. Avec de temps en temps des pâtes ou du ris pour les jours de fêtes !

Pour les petits dèj. nous aurons (Steph et moi car Sean est gluten free) du porridge, de la farine grillée, des fibres, des biscuits et du pain au raisins. Sean donc mangera principalement de la polenta le matin.

En plus de tout cela nous avons pris pas mal d’épices, de sauces et jus en poudre et surtout de l’aceite de oliva (huile d’olive) qui était notre aliment ayant le meilleurs rapport calories/poids.

Pour les jours d’actions nous avions des rations composées de fruits sec (raisins, cacahuète, kiwi, mangue, melon, anana, banana, amande, pomme, fruits rouges, pèche, dates, figues, … ) et des biscuits.

Et pour terminer quelques extras tel que du chocolat, du turrón et du montecol (sorte de turrón argentin).

Pendant que Steph et moi nous chargions des courses, Sean lui s’est occupé du permis de grimpe qui permet de grimper dans le parc. L’office pour se le procurer est dans un endroit paumé ce qui complique les choses quand on n’a pas de voiture ou bien qu’on est pressé d’aller dans le parc parce que la météo est bonne (notre cas). Avant que Sean puisse présenter notre requête, deux équipes se sont vu refuser leur permis !

Pour l’obtenir il faut fournir des preuves convaincantes d’assurances et d’expériences. Heureusement pour nous Sean a bien géré la situation et nous avons eu le permis.

Après avoir fait les courses nous avons étalé tout ce que emportions sur le sol et avons commencé a remplir méticuleusement les sacs. Ce qui n’était pas une mince affaire mais finalement nous avons réussi a tout caser dans 5 sacs.

Nous avons pris le bus le 13 Janvier au matin. Bus que j’ai failli rater en allant poster des cartes mais grâce a ma vélocité de guépard j’ai pu arriver juste a temps pour me jeter dans le bus avant que les portes ne se ferment ! Sean allait presque laisser mon ticket sur l’arrêt de bus pour que je prenne le suivant … Après 4 heures nous sommes arrivé au lac Pehoe ou nous devions prendre un bateau pendant 20 minutes pour nous amener a l’entrée du parc. En sortant du bateau nous avons eu un avertissement comme quoi c’était un sac de 50kg max par personne. Nous en avions 5 dont un de plus de 50kg …

Ensuite nous avons fait trois sac d’environs 35 kg avec de quoi commencer a grimper, de la nourriture pour 5 jours et nos affaires de couchage. Nous avons laissé le reste dans une tente de ranger pour venir le chercher plus tard. Comme nous savions la météo bonne pour quelques jours, nous voulions commencer a grimper et fixer des cordes le plus vite possible.

3, 2, 1 …. en avant les mules ! C’est parti pour 7h de marche pour remonter la vallée française jusqu’au pied de notre objectif ! Les 5 premières heures nous marchions sur un sentier touristique qui passe par 2 camps : premier camp à 2h30, le camp italiano où il y a une cabane de rangers et où les touristes peuvent mettre leur tente et le second, 2h30 plus loin, le camp britanico où il n’est pas autorisé de dormir sans permis de grimpe. Au camp britanico nous étions en mesure d’apercevoir notre objectif : WAW ! Pas trop mal comme caillou … Nous avons donc quitté le sentier pour nous diriger à la vue vers le Cerro Catedral.

Apres 1h30 à travers une forêt bien touffue et deux rivières à traverser nous avons débouché sur un plateau de tourbe et de mousse ! C’était vraiment une vision paradisiaque après cette journée de marche ! Les oiseaux et les ruisseaux chantaient, le soleil du soir nous gratifiait de sa douce lumière, les mousses amortissaient nos pas lourdaud … nous y étions  prèsque, il ne restait plus qu’à trouver la grotte (et redescendre chercher le reste des sacs, tout amener au pied de la voie, grimper 1000m, les redescendre et redescendre tout le matos en bas … Olé !).

Nous avions donc des infos comme quoi il y avait une grotte pas trop mal pour trois à 2h du Cerro C. « There is a cave on the way to the Cerro Cat. you can’t miss it, IT’S OBVIOUS ».

Du coup, depuis que nous nous battions avec les branchages dans la forêt à avancer à l’aveuglette nous répétions sans cesse « it’s obvious dude ! » et puis une fois arrivés sur le plateau paradisiaque nous avons aperçu pleins de gros blocs de granite, et 30 minutes plus tard nous dégustions notre premier repas dans notre nouvelle maison.

C’était en effet une grotte parfaite pour trois. Bon on ne pouvait pas se mettre debout sauf à l’entrée mais elle nous protégera du vent et de la pluie bien mieux qu’une tente ! Il y avait même une table relativement plate ainsi que des sièges relativement stables.

Nous avons été nous coucher directement car on était bien mort et le lendemain nos attaquerions le mur !

(j’écris sur un clavier anglais, donc soyez indulgent pour les accents et tout ces trucs)

4 réponses à “Torres del Paine : Part I

  1. Vraiment top…
    N’hésite pas à balancer des tas de photos, ça fait rêver…
    E Steph a raison, on aimerait bien ce genre de paysage🙂
    Bonne fin de trip….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s